16/09/2006

MERCI BENOÎT !

Pour Benoît XVI, l'ami des intégristes catholiques, de Josémaria Escriva, de Paola et des inquisiteurs, le recrutement des fidèles est un énorme problème… Il y a un je ne sais quoi, un schisme, une sorte de malamour entre l'Occident et son très cher cul-te. Aujourd'hui, la ménagère de moins de 50 ans n'aime plus trop Jésus ou ses représentants. La chrétienté, n'est plus trendie que pour quelques ménestrels pathétiques, quelques jeunes plus illuminés qu'une tour Eiffel lors d'un fol 14 juillet…

Honnêtement, je n'ai rien contre celles et ceux qui utilisent et lisent la bible, le coran, le talmud, ou encore playboy pour y puiser de l'inspiration, du calme, du repos, du plaisir, des éclaircissements… Je n'ai rien contre ces gens-là, ils préfèrent la vie de Jésus à celle de Cosmik Roger, c'est tout. On a chacun nos références, chacun nos idées et c'est très bien comme ça. Ceux qui me polluent légèrement l'existence, ce sont les fanatiques, qui à la croix, qui au croissant, ne font rien pour que le monde, l'humanité en général, se porte mieux…

Benoît fait partie de cette portion misérable, sa dernière trouvaille ? "Benoît XVI a cité un empereur byzantin du XIVe siècle qui accusait le prophète Mahomet de n'avoir apporté "que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l'épée la foi qu'il prêchait." Autrement écrit, la guerre sainte est le seul vecteur de recrutement pour l'Islam…

Les déclarations de ce genre ne rendront pas notre monde moins con, n'atténueront pas les frontières entre les cultures, entre les gens… Le fiel de tes discours donne des arguments supplémentaires à ceux qui ne demandent que ça … Merci qui ? Merci Benoît !

10:13 Écrit par gernoux dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : actu, pape, islam, benoit 16 |  Facebook |

Commentaires

cher ami il faut tout de même noter , que seule l'entièreté de la communauté musulmane mondiale regardent les émissions soporifiques des discours du Pape diffuser par tele-vatican , même pas sur arabsat ,je précise pcq j'ai cherchée, et lisent d'obscures petits journaux locaux de pays nordiques dont la langue est lisible par 17 000 habitants du globe terrestres . moi je trouve qu'il faut une grande ouverture d'esprit pour être a ce point perspicace . A quand les messages subliminaux sur tele-billard.uk

Écrit par : zelda | 22/09/2006

bof ! entre mourir assassiné bestialement par un chrétien de la variante papiste, un musulman de la variété chiite ou sunnite, un chrétien fondamentaliste adepte du créationnisme ou un presbytérien fanatique, mon, choix est fait : vivons athées !

Écrit par : René Spirlet | 23/09/2006

Opinion intéressante mais... Je me demande réellement si, au moment de rédiger ce billet, vous aviez lu ou parcouru le fameux discours d'où l'on a extrait cette fameuse citation de Manuel II. Parce que si l'on peut admettre que dans le détail il y a peut être effectivement matière à discution, en matière d'exposé de la doctrine musulmane, il ne s'agit pas d'une insulte en fait.. Si on prend la peine de lire quelques lignes en amont et en aval de celle ci, cela devient au pire une querelle sur ce qu'est la vision musulmane du divin et comment la théologie musulmane peut raisonne sur le divin.
Ainsi il dit clairement que ce passage est "étonnamment abrupte pour nous" ("uns überraschend schroffer Form") et que c'est une manière peu amène de parler ("nachdem er so zugeschlagen hat").
Ensuite il ajoute que cet empereur continue cependant en disant que selon lui imposer la foi par la force, la contrainte de mort, n'est pas rationnel, pas raisonnable. Et Benoit XVI inscrit ces propos dans la questionnement sur ces trois termes "Raison, Foi, Violence".

Donc, en fait, il dénoncait la Violence associée à toute Foi, quelle qu'elle soit… Et on lui demanderait de se rétracter ? Vous le voulez vous, sur ce point ?

Bon nombre, friands de rappels sur l'Inquisition et les bûchers, devraient plutôt s'en réjouir.. Et là l'Eglise a déjà dit que c'était non seulement regrettable mais a présenté des excuses (certes très globales, pour les erreurs commis par ses membres, mais bon c'est déjà ça..).

Enfin, le seul point dérangeant, peut-être, pour les musulmans (enfin ceux qui non seulement savent lire mais prennent la peine de le faire eux mêmes avant de s'exciter comme des benêts décervelés sur une rumeur d'insultes colportées par le vent...), le seul problème c'est le passage sur l'approche possible ou non du divin, par la raison humaine, pour un musulman. Là, il faut admettre que le pape catholique, en se piquant d’expliquer, sur un point important vraisemblablement, ce qu’est la doctrine musulmane, c’est peut-être avancé dans des eaux qui ne sont pas les siennes.. Je dis bien peut être, car à tout prendre, il serait étonnant d’apprendre que les spécialistes ou dignitaires musulmans ne s’exprimeraient jamais, eux, sur l’approche du divin des autres croyances, ne serait ce que pour dire en quoi elle est « bien sûr » erronée…
Quoi qu’il en soit, selon Benoit XVI on pourrait essayer, dans la théologie chrétienne, d'approcher le divin, sa nature et ce qu'il veut effectivement de nous, en utilisant la raison (raison grecque). Par contre, en Islam, la nature même du divin ferait qu'il ne peut être abordé avec un tel outil, car le divin est totalement autre et la raison humaine est trop en deça ou de nature différente au divin pour pouvoir l'aborder. Attention il ne dit pas que Allah (le divin ici) est déraisonnable mais qu'il est "hors raison (humaine)". Mais certains ont interprétés ça comme une insulte à dieu, au prophète et aux musulmans... Bon, on peut ergoter sur l'aspect spécifique suivant : cela veut il dire que la réflexion théologique musulmane ne peut utiliser la raison pour parler de la nature de Dieu, de ses intentions, etc ? (attention, parce que ce serait impossible, non par incompétence). Et que la théologie catholique le pourrait (parce que là c'est possible, pas parce que Ratzinger et les autres théologiens catho ils en auraient moult plus dans le ciboulot que l'ouléma type !) ? Là, effectivement, c’est un chouias plus gênant quand même… car autant dire, en effet, que la théologie musulmane n’existe pas (théos logos, en grec savoir RAISONNé sur le divin). Une réflexion, mystique notamment, oui, mais pas une « vraie » et « wunderbare » théologie..

Donc, et puisque nous sommes entre esprits critiques, n’est ce pas ? il faut lire la VERITABLE PHRASE PROBLEMATIQUE à mon sens. Voici le passage en allemand (pour s'ériger en critique autant lire, ou essayer au moins, le texte tel qu'il a été dit) et une traduction (parce que je suis compréhensif et que par exemple, quand même si cela avait été en ouzbèque ou en tamoul, je n'aurai même pas pu essayer..):

Donc, en allemand : "Der entscheidende Satz in dieser Argumentation gegen Bekehrung durch Gewalt lautet: Nicht vernunftgemäß handeln ist dem Wesen Gottes zuwider. Der Herausgeber, Theodore Khoury, kommentiert dazu: Für den Kaiser als einen in griechischer Philosophie aufgewachsenen Byzantiner ist dieser Satz evident. Für die moslemische Lehre hingegen ist Gott absolut transzendent. Sein Wille ist an keine unserer Kategorien gebunden und sei es die der Vernünftigkeit."

Ce qui pourrait donner en français : " La phrase décisive dans cette argumentation contre la conversion par la violence, c'est: "Agir de manière déraisonnable est contraire à la nature de Dieu".
"L'éditeur, Théodore Khoury, commente à ce propos: pour l'empereur, un Byzantin éduqué dans la philosophie grecque, cette phrase est évidente. En revanche, pour la doctrine musulmane, Dieu est absolument transcendant. Sa volonté n'est liée à aucune de nos catégories, pas même celle de la raison."

Alors, aviez vous lu le texte incriminé à ce moment là ou avez vous réagi à chaud, sur des "ont dits", comme, apparemment, la plupart des musulmans qui se sont indignés, ce qui est triste, pour eux comme pour nous. Nous valons plus que cela, eux comme nous !

Écrit par : Le Petit | 24/09/2006

chrétiens et musulmans... Eh oui, Zelda met l'accent sur le vrai problème : des activistes musulmans très bien informés (et cultivés, ou en tout cas plurilingues) se chargent de semer la zizanie pour exiter en chacun de nous l'extrémiste qui sommeille...
En ce qui concerne la théologie musulmane, il est vrai que leur dieu est, comme celui des juifs, inconnaissable à l'échelle de notre pensée humaine et que nous sommes donc incapables de décrire sa nature ou ses objectifs... Il en était de même du dieu des Chrétiens à l'époque de Jésus (qui lui même était un juif super cultivé et pratiquant !) Mais je vois que le nouveau Dieu "made in Benoit 16" serait réductible aux simples spéculations de la raison humaine ! Si cela se résume au 1+1=2 comme preuve de l'existence de Dieu de Descartes, ça va encore, mais je pense que la foi fait appel à tout sauf à la raison, et sa force serait plutot de faire appel au coeur.
Enfin, en terme de foi, les musulmans, contrairement aux chrétiens, suivent le coran "dans la lettre" et non "dans l'esprit" et quand on sait que le texte date du 6e siècle (donc écrit dans un arabe archaïque qui a forcément évolué) on peut s'inquiéter de la lecture qu'en font certains.
Surtout, le pauvre prophète ne se battait que contre les riches marchands de la Meque qui voulaient sa peau, il ne se battait pas contre les religions du livre (juifs et chrétiens), il a d'ailleurs signé le célèbre traité d'Anjar, traité d'alliance avec les chrétiens !
Enfin, avant de devoir se défendre contre les bourgeois de la Meque qui refusaient de renoncer à leur vie de profits et de luxure, il était protégé par son oncle et par... sa femme ! tous 2 riches marchands de la Meque ! N'oublions pas que Khadija était un grand patron, elle était d'ailleurs la patrone de son mari qui conduisait pour elle des caravanes, c'est elle, plus agée, qui lui a appris à lire et à écrire !
On peut alors se demander pourquoi, afin de protester contre une intervention tronquée du pape, cette intervention étant destinée à un petit commité d'une université de... théologie, des musulmans ont brûlé et saccagé des églises, donnant ainsi raison à certaines attaques ! Je pense que les musulmans dit modérés auraient du fermer leur gueule et ne pas donner suite : on n'est pas à la cour de récré "c'est lui qui à commencé madame" et on aimerait que ces gens "adultes et raisonnables" (eh oui, rien n'empêche un humain d'être raisonnable, il n'est pas Dieu lui !)se comportent en adultes raisonnables !
Enfin, petit rappel en ce qui concerne le Jihad : ce mot ne veut absolument pas dire guerre mais effort. Le prophète distingue 2 jihad : 1- la grand jihad qui est le + important qui est le jihad sur soi même cad faire un immense effort sur soi-même pour devenir meilleur et 2- le petit jihad, effort sur les autres, on commence par sa famille, ses amis et les autres en général... et comment fait on pour convaincre les autres nous dit le prophète ? Pas en les violant, battant et égorgeant, non, figurez vous, en leur montrant l'exemple, en ayant une vie d'amour, de pureté et de charité qui impressionnera l'entourage du fidèle !
On est loin de tout ça vous ne trouvez pas ? Malheureusement, les enjeux sont de pouvoir et d'argent et ça, ni Jesus, ni Mohamed ne s'y intéressaient vraiement.

Écrit par : isabelle | 25/09/2006

Les commentaires sont fermés.